C’est toi, c’est moi, c’est nous…

Projets

Fresque « Identité et culture autochtone »

Le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni est heureux de dévoiler une œuvre d’art géante qui s’étend sur 3 murs dans la salle communautaire Minawasi. La nature et la forêt étant au cœur du mode de vie traditionnel des Anicinapek, il n’est pas surprenant d’y retrouver plusieurs éléments de la nature et de ses éléments tels qu’un lever de soleil, la rivière Harricana, la forêt et les étoiles. Les outardes, symbole de persévérance et l’orignal qui incarne la force et l’endurance ont également des places de choix sur la fresque.
Sur le mur central, on retrouve un tipi, dont la traduction en algonquin est Pikogan, une Kokom (grand-mère) et sa petite-fille ensemble symbolisant la transmission des savoirs aux petits enfants. Le cercle de la vie et ses quatre couleurs fait office de soleil et finalement les ancêtres ont aussi leur place, eux qui symbolisent les racines de la culture, des traditions, du savoir-faire et du savoir-être.

Le projet de fresque a été réalisé avec l'aide financière du Fonds culturel de la MRC d'Abitibi. Il avait comme objectif de donner donner une identité culturelle à la salle communautaire de Pikogan en y regroupant symboles patrimoniaux Anicinape. La salle communautaire est un lieu très fréquenté par la communauté où l'oeuvre de notre artiste local, Harry Wylde, sera bien visible par les membres de la communauté et les visiteurs. Finalement, en impliquant les élèves des classe de 5e-6e année de l'école primaire Migwan, nous espérons avoir développé leur sentiment de fierté et d'appartenance envers la fresque et ses symboles. Ils ont également été invité à participer au dévoilement officiel le 16 mars dernier.

SIGNIFICATION DES SYMBOLES INCLUS DANS LA FRESQUE

MUR DE GAUCHE (LEVER DU SOLEIL, RIVIÈRE HARRICANA, OUTARDES)
Le LEVER DU SOLEIL est une occasion pour les Anicinape de remercier le Créateur et souhaiter la bienvenue à une nouvelle journée qui commence pour vaquer à leurs activités. Traditionnellement, les autochtones observaient la Cérémonie du lever du soleil, rituel qui est encore pratiqué annuellement lors du Pow-wow de Pikogan.

Le projet de fresque a été réalisé avec l'aide financière du Fonds culturel de la MRC d'Abitibi. Il avait comme objectif de donner une identité culturelle à la salle communautaire de Pikogan en y regroupant des symboles patrimoniaux anicinape. La salle communautaire est un lieu très fréquenté par la communauté où l'œuvre de notre artiste local, Harry Wylde, sera bien visible par les membres de la communauté et les visiteurs. Finalement, en impliquant les élèves des classe de 5e-6e année de l'école primaire Migwan, nous espérons avoir développé leur sentiment de fierté et d'appartenance envers la fresque et ses symboles. Ils ont également été invité à participer au dévoilement officiel le 16 mars dernier.

 

SIGNIFICATION DES SYMBOLES INCLUS DANS LA FRESQUE

 

MUR DE GAUCHE (LEVER DU SOLEIL, RIVIÈRE HARRICANA, OUTARDES)

Le LEVER DU SOLEIL est une occasion pour les Anicinapek de remercier le Créateur et souhaiter la bienvenue à une nouvelle journée qui commence pour vaquer à leurs activités. Traditionnellement, les Autochtones observaient la Cérémonie du lever du soleil, rituel qui est encore pratiqué annuellement lors du Pow-Wow de Pikogan.

 

La RIVIÈRE HARRICANA, aussi appelée « nanikana » en algonquin, est également représentée sur la fresque. Route principale qui permettait aux Anicinapek de sillonner le territoire du nord au sud entre leurs campements. Vers la fin de l’été, les familles empruntaient la rivière pour remonter vers les territoires de chasse et de pêche situés dans la réserve à Castors où ils passaient l’hiver. Le printemps venu, la rivière Harricana se transformait à nouveau en route qu’empruntaient les familles algonquines pour redescendre vers le sud pour la grande rencontre annuelle au lac Abitibi, d’où provient le nom « Abitibiwinni ».

 

Les OUTARDES sont un symbole de persévérance pour les Autochtones. Peu importe les intempéries et les obstacles auxquels les outardes doivent faire face durant leur périple migratoire, elles restent fortes et déterminées pour atteindre leur destination. Adoptant une formation en « V » lors des vols migratoires, elles avancent ensemble dans la même direction, guidée par leur chef pour atteindre l’objectif plus rapidement et plus facilement, car elles s’appuient les unes sur les autres.

 

MUR DE DROITE (ORIGNAL, FORÊT ET ÉTOILES)

 

L’ORIGNAL occupe une place importante dans la vie des Anicinapek. Cet animal à l’allure puissante incarne la force et l’endurance. Autrefois nécessaire à la survie alimentaire des familles, sa fourrure permettait également de se vêtir (mitaines et mocassins), la babiche était utilisée pour la fabrication des raquettes et ses os et panaches servaient lors de la fabrication d’outils et de jouets.

 

La CHASSE À L’ORIGNAL est enseignée traditionnellement de génération en génération et représente une valeur importante pour les Anicinapek, soit le partage entre les membres de la communauté qui divisent et distribuent le fruit de leur chasse et pêche, plus particulièrement avec les aînés qui ne sont plus en mesure de le faire.

 

La FORÊT joue depuis longtemps un rôle essentiel dans la satisfaction des besoins culturels, spirituels et matériels des peuples autochtones. Cet endroit, considéré comme leur havre de paix leur permet de pratiquer la chasse, le piégeage, la pêche et la récolte d'herbes et de plantes médicinales.

 

Les ÉTOILES ont longtemps informé les Anicinapek dans l’avancement des saisons. Selon leurs dispositions, les adultes enseignaient aux enfants quand approchait la fin des grands froids. Les étoiles servaient également de point de repère pour les voyageurs et les chasseurs qui devaient se déplacer de nuit.

 

MUR DU CENTRE (TIPI, KOKOM, SOLEIL, CERCLE, ANCÊTRES)

 

Le TIPI a une signification particulière pour la communauté puisque sa traduction en algonquin est Pikogan, c’est pourquoi il occupe une place de choix au cœur de la fresque.

 

On y aperçoit également une KOKOM et sa petite-fille regardant le soleil. La Kokom possède une importante place dans les communautés autochtones, car elle possède une grande expérience de la vie et transmet son savoir à ses petits-enfants.

 

Le soleil est représenté par le CERCLE DE LA VIE, puissant symbole qui regroupe tous les éléments essentiels à la vie. Il représente le cycle de la vie, les saisons, les couleurs, les points cardinaux et les 4 grands peuples.

 

Dans le bas de la fresque, on aperçoit les ANCÊTRES qui sont les racines de la culture, des traditions, du savoir-faire et du savoir-être anicinape. Ils sont au cœur des valeurs et des traditions de la communauté.

 

Finalement, on voit que les ÉLÉMENTS SONT TOUS EN RELATION, s’influencent et interagissent les uns avec les autres.

Promoteur(s) Conseil de la Première Nation Abitibiwinni
Lieu Pikogan
Site Web www.pikogan.com
  • Imprimer
  • Envoyer par courriel

Voir aussi
Tourisme Abitibi-Témiscamingue Conseil de la Culture de lAbitibi-Témiscamingue RNC Média
Conférence régionale des élus de l'Abitibi-Témiscamingue Tourisme Québec et Ministère de la Culture et des Communications