C’est toi, c’est moi, c’est nous…

Actualités culturelles

LA CONTEMPORAINE

  • Imprimer
  • Envoyer par courrier

11 avril 2019


photographie:impression au jet d’encre, monté sur Diabond, 85 x 120 cm, Dimensions : 200 x 300 x 400 cm ©D. Massicotte

© photographie:impression au jet d’encre, monté sur Diabond, 85 x 120 cm, Dimensions : 200 x 300 x 400 cm ©D. Massicotte

Val-d’Or – 10 avril 2019 – Le Centre d’exposition de Val-d’Or présente, du 27 avril au 9 juin 2019, l’exposition "La contemporaine" de Dany Massicotte. Le vernissage aura lieu le samedi 27 avril de 15 h à 17 h en présence de l’artiste.

L’artiste propose une installation de quatre œuvres qui conjuguent la photographie, la vidéo et le son. Chaque pièce est constituée d’une vidéo projetée sur photographie, accompagnée d’une ambiance sonore. La juxtaposition d’une image en mouvement sur image fixe issue de la même prise de vue, combinée à l’ambiance sonore prise lors de cette même captation, crée un univers où le spectateur se voit glisser dans un état contemplatif.

Dany Massicotte conjugue sculpture, photographie et vidéo au sein d’installations cinétiques. Parfois performatives, ses œuvres dévoilent des mécanismes conçus pour provoquer l’étonnement chez le spectateur. D’apparence simple, ces dispositifs simulent des événements physiques ou des phénomènes naturels en jouant sur leur mise en scène. Au travers de procédés astucieux, l’artiste cherche à éblouir et dérouter l’observateur en stimulant simultanément les sièges émotif et rationnel de l’esprit. Massicotte élabore des œuvres dont la force narrative, tantôt tragique ou poétique, s’oppose parfois à l’aspect ludique des mécanismes qui les animent.

La transposition tridimensionnelle de ces idées fait naître des œuvres dont la symbolique reste ouverte à l’interprétation et permet une liberté d’analyse.

Natif de Saint-Tite en Mauricie, Dany Massicotte est actuellement à la maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université Laval, où il approfondit sa pratique multidisciplinaire. Il travaille présentement sur un corpus photographique, vidéographique et sonore dans l’installation et la sculpture cinétique. Son travail a aussi fait l’objet de plusieurs expositions collectives en France et au Québec, dont à la Friche Belle-de-Mai à Marseille, à la Galerie des Arts Visuels ainsi qu’au Pavillon Alphonse-Desjardins de l’Université Laval à Québec. On a aussi pu voir ses œuvres Machine à Pluie et sa première performance intitulée Le Condamné lors de la 9e édition de Banc d’Essai présenté à La Galerie des Arts Visuels de Québec ainsi que sa performance Rapace à Marseille, à l’École Supérieure d’Art et de Design Marseille Méditerranée, en 2017. Grâce à une bourse de Première Ovation et d’une résidence dans les ateliers de l’OEil de Poisson, Massicotte a réalisé sa première expérience en tant qu’artiste de la relève avec le projet Gratte-ciel au cours de l’été 2018. Il présentera d’ailleurs ce projet dans le cadre de deux expositions solos organisées par Manif d’Art dans deux Bibliothèques de la ville de Québec au cours de l’année 2019.

 

-30-

Site Web

Télécharger le communiqué

Source

Omaima Laqlii

Centre d'exposition de Val-d'Or

expovd@ville.valdor.qc.ca


8198250942

Retour


Nouvelle précédente Nouvelle suivante
Tourisme Abitibi-Témiscamingue Conseil de la Culture de lAbitibi-Témiscamingue RNC Média
Conférence régionale des élus de l'Abitibi-Témiscamingue Tourisme Québec et Ministère de la Culture et des Communications