C’est toi, c’est moi, c’est nous…

Actualités culturelles

Dès le 24 novembre au Centre d’exposition d’Amos : L’AIR DU TEMPS Vidéo, estampe et installation d’Éloïse Plamondon-Pagé

  • Imprimer
  • Envoyer par courrier

14 novembre 2017


Éloïse Plamondon-Pagé

© Éloïse Plamondon-Pagé

C’est avec grand plaisir que nous convions le public au vernissage de l’exposition L’AIR DU TEMPS le vendredi 24 novembre à 17 h en présence de l’artiste Éloïse Plamondon Pagé et sous la musique d’ambiance à la harpe de Louise Morin.

L’exposition L’AIR DU TEMPS se déploie dans la grande salle du Centre d’exposition d’Amos.

Les recherches d’Éloïse Plamondon-Pagé portent sur la force expressive de l’image à travers l’utilisation de procédés photomécaniques comme outil de médiation. Ainsi, en alliant l’estampe à la photographie, à l’installation et à la vidéo, l’artiste s’intéresse à la notion de mémoire comme acteur fondamental de notre construction identitaire individuelle et collective.

À travers le personnage de Marie-Claire Pépin, l’artiste, par l’entremise de la vidéo et d’une installation d’impressions sur textile, explore la dualité qui oppose enfance et vieillesse, notions antagoniques qui coexistent dans l’esprit de cette femme vieillissante. En effet, Marie-Claire confond les époques et entretient un rapport étroit à sa propre enfance à travers la perte de mémoire. Au fil des ans, cette femme d’un âge respectable est littéralement redevenue une petite fille dans toute sa candeur et sa fragilité. Par la rencontre et la contemplation de fragments de vie, l’artiste pose un regard sensible sur les liens intergénérationnels qui unissent les femmes d’une même famille sur quatre générations.

L’artiste a recours au multicouche, à la suspension, à la superposition et à la transparence pour insuffler un mouvement à l’image imprimée. Cette façon de faire renvoie à la métaphore du souvenir de l’écrivain allemand Günter Grass dans son livre Pelures d’oignon : l’oignon (notre passé, notre expérience, tout ce qui définit notre personnalité) dont on ôte les pelures une à une en cherchant en vain le cœur, qui n’est autre qu’une accumulation de strates. Le dispositif accentue ainsi le caractère universel de la construction identitaire, intellectuelle et expérientielle de l’être humain.

Éloïse Plamondon-Pagé vit à Québec. Actuellement à la maîtrise, elle a obtenu un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’Université Laval en 2013. Son travail a depuis été présenté dans différentes expositions individuelles et collectives au Québec telles que les Centres d’artistes Engramme, Centre de diffusion Presse-Papier, Diagonale, le Festival des arts imprimés de Montréal, de même que quelques évènements organisés avec Folie/Culture et la Manif d’art. En 2016, elle participait à une résidence de création in situ en gravure au Centre international de recherche et de création en art imprimé Xu Yuan dans le cadre du Mois de la francophonie à Beijing en Chine, qui sera suivie par une participation à la Biennale internationale d’estampe contemporaine de Chine en tournée à Beijing, Nanjing & Jinan. Ses œuvres se sont démarquées auprès du jury international qui l’a nommée parmi les 20 meilleurs artistes de la biennale. Cette année, elle participe à la 10e Triennale mondiale de l’estampe et de la gravure originale de Chamalières en France, à la Biennale internationale du lin de Portneuf et à la Beisinhoff Printmaking Residency à Kassel en Allemagne. Plusieurs prix et bourses lui ont été remis, notamment par le CALQ, Engramme, Diagonale, le Centre XuYuan, l’Université Laval, l’UQAM et LOJIQ. Elle est aussi chroniqueuse artistique à CKRL 89,1 pour L’Aérospatial-Magazine sur les arts visuels à Québec. L’exposition L’air du temps a été présenté cette année au Centre d’art Diane Dufresne de même qu’à la Galerie du Rift de Ville-Marie.

L’exposition L’AIR DU TEMPS se poursuivra jusqu’au 30 décembre 2017 selon l’horaire suivant; du mercredi au vendredi de 13 h 30 à 17 h et de 19 h à 21 h ainsi que le samedi et dimanche de 13 h à 17 h. Fermé les 24, 25 et 26 décembre. Entrée libre. Le Centre d’exposition d’Amos bénéficie du soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Site Web

Télécharger le communiqué

Source

Marianne Trudel

Centre d'exposition d'Amos

exposition@ville.amos.qc.ca


819-732-6070

Retour


Nouvelle précédente Nouvelle suivante
Tourisme Abitibi-Témiscamingue Conseil de la Culture de lAbitibi-Témiscamingue RNC Média
Conférence régionale des élus de l'Abitibi-Témiscamingue Tourisme Québec et Ministère de la Culture et des Communications