Actualités culturelles

BIENNALE D’ART PERFORMATIF DE ROUYN-NORANDA 

3 octobre 2018


Chloë Lum et Yannick Desranleau

© Chloë Lum et Yannick Desranleau

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate
Rouyn-Noranda, le 3 octobre 2018


BIENNALE D’ART PERFORMATIF DE ROUYN-NORANDA : DU 17 AU 20 OCTOBRE 2018
Performances – ateliers de maitre – expositions – diners-causeries

La Biennale d’art performatif de Rouyn-Noranda est un évènement interdisciplinaire incontournable en Abitibi-Témiscamingue depuis sa fondation en 2002. Présentant des soirées de performances, des ateliers de maitre, des expositions et des diners-causeries, la Biennale offre un espace d’expérimentation, d’échange, d’ouverture et de réflexion sur des enjeux esthétiques, sociaux et politiques. Cette 9e Biennale aura lieu à L’Écart, au MA, musée d’art, ainsi qu’à l’Agora des Arts et réunira des artistes finlandais, français, albertains et québécois issus des arts visuels, de la danse contemporaine, du théâtre, de la littérature et de la musique expérimentale.

La Biennale s’ouvrira le mercredi 17 octobre avec la présentation de deux œuvres du duo montréalais Chloë Lum et Yannick Desranleau qui portent sur la relation entre le corps affecté d’une maladie chronique et l’univers matériel : un diptyque vidéo mettant en vedette la mezzo-soprano Marie-Annick Béliveau et un trio de danseurs-choristes ainsi qu’une performance pour cor seul et objets interprétée par la chorégraphe et musicienne Sarah Wendt.

Le jeudi 18 octobre, le duo albertain Tanya Doody et Jackson 2Bears offrira une série de courtes performances intimes dans lesquelles le vent est un personnage, un être, une force impossible à ignorer. Ensuite, l’artiste rouynorandienne Audrée Juteau présentera Les Strange strangers, une chorégraphie inspirée de la pratique d'autohypnose et du conte Les Aventures d'Alice au pays des merveilles (1866) de Lewis Carroll. La soirée se terminera avec la danse-performance Easy Do Easy de Dana Michel, un travail en cours qui explore la répression de l’identité sexuelle et questionne ses effets sur la façon dont on connecte aux autres.

Les performances du vendredi 19 octobre se dérouleront au MA, musée d’art. Pendant cinq heures, John Court, artiste finlandais, tentera de repousser les limites physiques et psychologiques de son corps en se lançant dans un parcours atypique, étonnant, répétitif et éprouvant. L’auteur et metteur en scène marseillais, Hubert Colas, lira un extrait de sa pièce Désordre qui interroge avec un humour acide frôlant l’absurde le désordre amoureux dans le monde d’aujourd’hui. Puis, Érick d’Orion interprètera un solo bruitiste qui mêle la voix de la légende de l’opéra Maria Callas à d’autres voix, sons, bruits et fréquences. En fin de soirée, le parisien Julien Prévieux s’attaquera à la « smartification » du monde en mettant en scène l'impact des nouvelles technologies sur le corps et la gestuelle.

Le samedi 20 octobre, Antoine Charbonneau-Demers, originaire de Rouyn-Noranda, fera une lecture-performance d’un extrait de son roman Good Boy. Ensuite, l’artiste marseillaise John Deneuve proposera un projet performatif et musical hors norme dans lequel elle combine compositions électro-techno-dansantes, synthétiseurs, pistolets lasers, paillettes, fouet, cascades, zouk, chant et instruments fabriqués à l’esthétique Do It Yourself. La Biennale se clôturera avec la performance visuelle et musicale de Desrochers et les Dosties, un hommage à la beauté de la sensualité et de la sexualité qui porte une réflexion sur l’avènement des nouvelles technologies dans nos rapports à la sexualité. Chants et poésies automatiques, synthétiseurs, tambours, échantillonnages et voix retentiront dans la salle.

Des ateliers de maitre donnés par Dana Michel, John Court et Julien Prévieux seront offerts à l’Agora des Arts les 18, 19 et 20 octobre, de 14 h à 17 h (gratuit). Inscriptions : info@lecart.org.

Des diners-causeries auront également lieu à L’Agora des Arts le jeudi 18 octobre et le samedi 20 octobre, à midi (gratuit). Ces entretiens seront dirigés par Jean-Jacques Lachapelle, muséologue, et vous permettront d’en apprendre davantage sur la démarche des artistes et sur les enjeux des arts vivants.

On vous attend!

Billets en ventes à L’Écart et au MA, musée d’art
Soirée de performances : 10 $
Passeport : 30 $
– 30 –


Pour toute demande de renseignement ou d’entrevue :
Matthieu Dumont
Codirecteur de la Biennale d’art performatif de Rouyn-Noranda
matthieu.dumont@lecart.org
819-797-8738
www.lecart.org


Site Web ( http://lecart.org/9ebiennale/index.html )

Télécharger le communiqué

Source

Matthieu Dumont

L'Écart

matthieu.dumont@lecart.org


819 797 8738